Les futurs concepteurs rédacteurs

Thomas Bigot  Thomas BIGOT

Ton parcours ?

– Bac ES
– DUT Info-Com Communication des organisations

Une passion à citer ?

– La musique est plus particulièrement les percussions (batterie, djembe, congos..) que je pratique depuis mon enfance.
– L’écriture
– le cinéma

De quoi rêves-tu ?

Le métier auquel j’aspire : concepteur rédacteur spécialisé dans l’audiovisuel (spot tv, clip..) et pourquoi pas scénariste. Il m’arrive encore de rêver d’une carrière dans la musique.

Quel personnage LEGO serais-tu ?

Batman

http://www.linkedin.com/pub/thomas-bigot/88/a43/43a

 

Adrien  Adrien COURTOIS

Après un BTS Communication, j’ai voyagé pendant un an avant d’atterrir en Licence Pro Création Publicitaire.

J’ai pris goût aux voyages : découvrir de nouvelles choses ce qui je pense est un très bon atout quand on veut faire de la publicité.

Concernant l’avenir je préfère ne pas trop me projeter et attendre de voir ce qui arrive. Même si pour l’instant je me vois bien travailler en tant que concepteur rédacteur, tout peut encore changer, et d’un côté, je l’espère.

Pour finir, je me verrai bien en Lego Aventurier !

Portfolio : http://cargocollective.com/adriencourtois

 

Stan  Stanislas GIRSCH

Mes études supérieures ont toujours eu lieu à l’IUT Nancy-Charlemagne. J’ai commencé par un DUT Publicité qui m’a permis d’acquérir un bagage en marketing, communication et publicité. Une fois que la mise en place est effectuée, il ne reste plus qu’à créer ! Audiovisuel print, web, radio et les nombreux autres supports ne sont que des terrains de jeux pour l’étudiant en création que je suis. J’ai souhaité poursuivre mon cursus dans cet établissement car je n’avais pas envie d’arrêter mon apprentissage. Ce fût l’occasion pour moi de découvrir de nouvelles manières de travailler et surtout de travailler avec des personnes issues de cursus complètement différents du mien. En bref, j’adore cette Licence.

C’est également à l’IUT que j’ai découvert ma passion pour l’écriture. Et la publicité me donne de nombreuses occasions pour m’exercer. Passer du temps à rédiger des argumentaires ou des accroches, voire un slogan, ce n’est pas un problème pour moi. Mon premier scénario fut pour moi une véritable découverte, à la fois passionnant et terriblement génial. Seule la publicité permet de s’exprimer sur une telle variété de supports et surtout en développant une incroyable maitrise de la langue. C’est la raison pour laquelle je souhaite devenir concepteur-rédcateur dans une agence de publicité.

Au-delà de mon idéal de concepteur-rédacteur, mon rêve, c’est d’écrire un livre. J’aimerais profiter de cette occasion pour montrer ma manière d’écrire, je sais déjà que ça me plairait. Il faudrait une histoire original, pas forcément extraordinaire mais qui touche mes lecteurs. Avec des personnages dérangés, qui souffrent de leurs situations mais qui arrivent à s’en sortir. Peut-être qu’ils ne s’en sortiront pas touf, après tout ça permet de marquer sa conclusion. Ce qui m’effraie, c’est d’ennuyer mon auditoire, dans un univers où l’on doit toujours travailler sa présentation il est interdit d’être banal.

Si j’étais un personnage Lego, je serais assez simple. Pas un super-héros mais un personnage de tout les jours. Celui qui fait rire avec son clin d’œil, par exemple.

 

 Alexandre  Alexandre POUILLY

Les mots s’entrechoquent, la plume se pose

Le gaucher frissonne, hésitant, il ose…

Dans ce commencement d’un de mes poèmes repose l’essentiel de ma personnalité, voire de mon âme. L’écriture n’est pas qu’une passion, c’est ma vie. Quand j’étais petit, je voulais être instituteur, Président de la République ou prêtre. Récemment, ma grand-mère m’a remémoré une anecdote. A cette époque, mes parents me couchaient toujours à la fin du journal télévisé de 20h. Comme tout enfant qui essaie de retarder ce moment, je leur répondais : « Je regarde juste encore la pub ». Quelques années plus tard, me voilà à rêver de devenir celui qui créera cette pub, de devenir Concepteur-Rédacteur. Pour cela, j’explore sans cesse de nouveaux horizons en allant à la rencontre de cultures différentes de la mienne, notamment pendant un stage de journalisme de quatre mois l’année dernière à Shanghai. Je me noie dans la littérature asiatique que j’affectionne tout particulièrement : Kawabata Yasunari, Mishima Yukio, Mo Yan. Sans oublier l’auteur de mon livre préféré La Montagne de l’âme : Gao Xingjian. Ma curiosité se développe également dans les œuvres cinématographiques : Lars Von Trier, David Lynch et Michael Haneke m’impressionnent par la remise en question perpétuelle de leur art qu’ils véhiculent dans leurs films. Pour eux, leur métier est un jeu. C’est en prenant pour modèles tous ces grands hommes que je compte développer ma carrière. En espérant qu’un autre enfant dira « Je regarde juste encore la pub » et verra mon travail.

anpouilly@orange.fr