La Grande Aventure LEGO

La-Grande-Aventure-Lego

Quand la magie de LEGO perce le grand écran

Sorti le mercredi 19 février dans les salles françaises et avec plus de 142 milliards de dollars de recettes aux États-Unis, le film LEGO rend un bel hommage à la marque et propose 1 heure 40 de pur plaisir.

L’histoire est simple : Emmet est un jeune employé insouciant et enthousiaste des chantiers de la ville de Brickburg. Tous les jours, c’est le même rituel : les instructions qu’il faut suivre à la lettre, la diffusion de la série « Où est mon pantalon ? », le café à 37 dollars que l’on paie avec le sourire et la chanson « Tout est super génial ! » que l’on entonne en boucle. Dirigé par le Président Business, le système ne laisse aucune place à la liberté, la créativité ou à toute sorte de réflexion individuelle. Emmet est l’élu, le seul qui peut renverser Lord Business. S’engage alors un combat acharné et une révolution qu’il mènera à l’aide du vieux sage Vitruvius et de la jolie Cool-Tag.

Des personnages hauts en couleur et emblématiques

Si Emmet est un peu naïf, il est avant tout très drôle. Mais également gaffeur, maladroit, et attachant ! La figure idéale pour entraîner le spectateur pendant toute la durée du film et le faire rire.

Le héros n’est pas la seule figure charismatique car tout au long de son voyage, il croise – pour le plus grand bonheur des fans – maintes figures emblématiques des licences LEGO mais aussi de la culture audiovisuelle. Ainsi Gandalf, Batman, Dumbledore ou encore Wonder Woman interviennent eux aussi et jouent leur rôle de précieux alliés, tout en insérant, à leur tour, une pincée d’humour.

Un voyage avec des étapes symboliques

La Grande Aventure LEGO rend également un fabuleux hommage et propose une traversée au cœur des univers pluriels de la marque : les confins de la galaxie Star Wars ou encore le Far West, et cela à cheval, en bateau, en train, en sous-marin ou en avion …toujours en LEGO ! La marque montre ainsi ses identités et les mondes qu’elle a toujours su développer et mettre en avant.

Des possibilités infinies

La Grande Aventure Lego est un « brickfilm ». On pouvait toutefois craindre que tous les décors entourant les petits bonhommes jaunes ne soient pas en brique. Pas du tout ! LEGO joue jusqu’au bout la carte de ses éléments et constructions. Pourquoi faire autrement car il est possible de tout bâtir avec ceux-ci ! C’est d’ailleurs là l’un des sujets principaux de l’intrigue : laisser libre cours à sa créativité et imaginer quelque chose que l’on pourrait immédiatement créer grâce aux briques qui nous entourent.

Une belle Histoire mais pas que…

Le film de LEGO n’est pas qu’un film d’animation pour enfants. Il aborde des thèmes comme le totalitarisme dans une société rappelant le 1984 de Georges Orwell ou encore fait de nombreuses références, notamment par ses répliques, à des œuvres audiovisuelles telle Terminator ou encore Air Force One.

La marque transmet également avec brio la philosophie qui l’anime depuis 1949.  En effet, LEGO souligne sa volonté d’être vecteur d’imagination et de transmission entre les générations. Ainsi, c’est le jeune Finn, grâce aux constructions LEGO de son père, qui aura inventé l’histoire d’Emmet et de Lord Business.

Quelques mots échangés entre les deux générations et leurs personnages donnent alors à LEGO toute sa dimension : « Ce que je vois, ce sont des gens inspirés par chacun et par toi. Des gens qui se servent de ce que tu as créé pour en faire quelque chose de nouveau ».

LEGO nous présente son Histoire sur grand écran, son univers authentique et particulier et démontre, une nouvelle fois, sa créativité débordante. Un sacre mérité pour la marque qui a su s’ancrer dans les esprits et les générations. A savourer sans modération.

écrit par Marie JUDIC